Le Deal du moment : -46%
Yakuza Like a Dragon Jeu PS5
Voir le deal
32.19 €

Partagez
 

 Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor Griffin

Connor Griffin
origine ziegevolk

◭ posts : 25
◭ arrivé(e) le : 31/10/2012


Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] Empty
MessageSujet: Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona]   Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] EmptyMar 13 Nov - 10:33

Ce jour-là, pour une fois j'avais un travail qui ne consistait pas à aller photographier des mariages ou des anniversaires. Il fallait bien manger pourrait-on dire, mais quand même, ce n'était pas exactement le boulot que j'avais voulu avoir quand j'avais fait des études de photographie. J'avais voulu faire comme ces photographes célèbres, faire des photos artistiques, de belles photos. Mais la vie m'avait appris qu'on avait pas toujours tout ce qu'on voulait, comme à tout le monde d'ailleurs et j'aurais été fou de me croire unique de la sorte. M'enfin ce n'était pas bien important tout ça de toute façon...Comme je l'avais dit, pour une fois j'avais donc autre chose à faire que de venir faire les mariages.

On m'avait demandé de venir faire des photos pour un club du centre-ville. Je devais bien avouer que je n'allais presque jamais dans des clubs, déjà parce que ça ne me branchait pas trop et ensuite parce que je n'avais pas forcément l'occasion de me rendre dans ces endroits. Malgré ça, on me payait pour aller faire des photos alors c'était ce que je ferais. Il était hors de question pour moi de refuser un travail qui me permettait de voir autre chose que des femmes déguisées en meringue, des pingouins avec du champagne ou des enfants couverts de gâteau à la crème. Ce serait beaucoup plus agréable que de se faire crier dessus par la mariée qui voulait absolument que tout soit parfait...Enfin à force, on prenait vraiment l'habitude de tout ça, on se faisait discret, pas trop dur pour moi, et on faisait exactement ce qu'on attendait de nous sans essayer de faire dans l'artistique ou dans l'initiative.

Ce club avait l'air spécial cela dit, ce n'était pas juste un petit club de strip-tease tout banal comme j'aurais pu m'y attendre. Déjà, rien qu'en y entrant, je vis bien que ce n'était pas vraiment comme les autres clubs où il m'était déjà arrivé d'aller à Calgary. L'ambiance ici était beaucoup plus feutrée, comment dire ? Beaucoup moins vulgaire et plus chaleureuse. C'était un endroit très agréable en fait. La seule chose qui était un peu embêtante : le manque de lumière, enfin heureusement, j'avais pensé à emmener tous mon matos pour ce boulot, comme c'était souvent le cas. Enfin j'installerais tout ça quand j'en saurais un peu plus sur ce que je devais photographier exactement. En attendant de trouver quelqu'un qui pourrait m'expliquer quelque chose, je déambulais simplement, regardant un peu partout. On était en pleine journée et il n'y avait aucun client à cette heure-là. Heureusement d'ailleurs, ce serait beaucoup plus simple pour les photos.

_________________
« Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Arizona S. Spleen

Arizona S. Spleen
origine dämonfeuer

◭ posts : 123
◭ arrivé(e) le : 15/10/2012
Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] Tumblr_mbk4jgMjAV1r47jkb


Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] Empty
MessageSujet: Re: Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona]   Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] EmptyMar 13 Nov - 17:10

Cheese ! Souriez vous êtes photographiés !
Connor & Arizona

Des heures supp' ?! Surement pas !



Humeur massacrante. Oui c'était les mots exacts. Les mots qui définissaient au mieux mon état du moment. La journée avait vraiment mal commencé pour tout avouer, tout d'abord je n'avais plus de cigarette et forcément nous étions un lundi, et forcément qui dit lundi dit tabac fermé... J'avais la poisse, et cet idiot de voisin complétement attardé qui m'avait réveillé en mettant ses dessins animés à fond...
Plus de clopes, plus de café, un réveil en fanfare me faisant voir que pour couronner le tout j'allais être en retard en cours... Bref c'était une journée de merde en perspective...
Les cours me semblèrent une éternité, c'était probablement la première fois depuis que j'avais commencé mes études que rien ne m'intéressait, je ne faisais que penser sans cesse à ce fichu paquet de cigarette vide trainant dans la poche de mon manteau. L'heure du déjeuné sonna comme une libération à mes oreilles, ni une ni deux je me jetais à l'extérieur et me mis à harceler toutes les personnes que je croisais en quête de quelques cigarettes.
Lorsque la fumée emplit mes poumons, je laissais échapper un râle de bien être. Mon dieu drogue divine que tu m'avais manqué...

La sonnerie de mon portable retenti depuis le fin fond de ma poche, me tirant de mon extase. Je l'attrapais en vitesse avant que mon répondeur ne prenne le relais et poussais un léger juron en voyant apparaître sur l'écran le nom « sweety velvet ».
Que diable pouvait bien me vouloir ce patron de malheur ? Nous étions lundi, il était midi passait, je ne travaillais pas ce soir là... Ça sentait l'entourloupe ou les heures supp' une des filles devaient être malade... Je laissais échapper un soupire, déjà que je n'avais pas beaucoup de temps pour Niklaus et encore moins pour moi...
Je décrochais d'une voix visiblement agacée :

« Quoi ?! »

« Sunny toujours d'aussi bonne humeur à ce que je vois ma chérie ! »

« Ouais plus d'clopes... Et j'vous ai déjà dit d'arrêter de m'appeler comme ça... Vous voulez quoi ?! Si c'est pour que je vienne ce soir, vous pouvez oublier c'est mon jour de repos aujourd'hui... »

« Non, pas ce soir, tout de suite Sunny »

« Ahahahah la bonne blague et puis quoi encore ?! Chuis en cours je vous rappelle, la journée ça a bien été stipulé dès le début je ne VIENS PAS au Sweety Velvet et ce quelle qu'en soit la raison, mes études avant tout ! »

« A toi de faire ton choix. Tu veux garder ton boulot ou pas ? »

Sur ce il raccrocha avant que je ne puisse dire quoique ce soit. Ce type était vraiment exécrable ! Je poussais un nouveau juron, il ne m'avait même pas expliqué pourquoi je devais venir, en pleine journée en plus ! C'était vraiment du grand n'importe quoi ! Il n'y aurait personne au club à cette heure-ci...
Tout en continuant de râler et le traitant de tous les noms possibles et inimaginables, je prenais la direction du parking de la fac. A moi de faire un choix... Pff tu parles... Il savait très bien que j'avais besoin de ce job pour payer mon appartement et la fac. Je ne pouvais pas me permettre de le perdre et ce même si j'allais avoir un boulot monstre à rattraper...
Alors qu'il me fallait habituellement un petit quart d'heure pour me rendre à l'établissement, je pris mes aises et arrivais pratiquement trois quart d'heure plus tard, déboulant avec une tête de six pieds de long et une expression sur le visage signifiant à quiconque me verrait mon envie folle de me trouver ici alors que toutes les autres filles autour de moi affichaient un immense sourire et un air excité... Je poussais un nouveau soupire avant de me planter au milieu de la salle encore emmitouflée dans mon manteau alors que toutes les autres étaient en costumes de scène. Je n'avais pas remarqué l'homme avec tout son a tiraille de photographe et me mis à bougonner.

« C'est quoi ces conneries... »
Code by AMIANTE

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Where there is desire there is gonna be a flame
where there is a flame someone’s bound to get
burned but just because it burns doesn’t mean
you’re gonna die you’ve gotta get up and try ...


Dernière édition par Arizona S. Spleen le Mar 13 Nov - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Connor Griffin

Connor Griffin
origine ziegevolk

◭ posts : 25
◭ arrivé(e) le : 31/10/2012


Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] Empty
MessageSujet: Re: Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona]   Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] EmptyMar 13 Nov - 21:23

Toutes ces filles juste pour moi et ça pendant tout le temps qu'il me fallait pour faire les photos, c'était juste miraculeux, tout simplement. Surtout qu'elles étaient toutes dans leurs tenues de scène, vraiment charmant tout ça, j'allais adorer ce travail définitivement. Enfin cela dit, il ne faudrait pas non plus que je me laisse trop aller, ce ne serait vraiment pas le moment pour que mes petites pulsions de bouc reprennent le dessus. Quoi que...Non non, ce ne serait pas correct vis-à-vis de toutes ces filles qui n'étaient pas du tout là pour se faire embêter par un petit nain avec un énorme appareil photo.

Maintenant qu'elles étaient toutes là, je savais ce que je devais prendre en photos précisément et je pouvais sortir tout mon matériel pour l'installer, avec un peu d'aide venant de mon assistant, étudiant en art. Il avait donc installé les lampes et tout ce qu'il fallait sur et autour de la scène. Ce serait parfait comme ça, ne manquait plus qu'à dire aux filles ce qu'elles pouvaient faire et on était parti. En plus, à les voir, on avait l'impression qu'elles étaient ravies de faire ça, ça allait être super de travailler avec des filles aussi enjouées de faire leur travail. Elles étaient absolument charmantes.

Cependant, on me dit tout d'un coup qu'elles n'étaient pas toutes là et qu'il en manquait encore. C'était certes dommage, mais on pouvait bien commencer sans elle pour l'instant, on rattraperait le retard avec elle après. Ainsi donc, je réglai mon appareil, avec les optiques appropriés, pour être prêt et commencer à mitrailler les filles. Je devais être le dernier photographe de la ville à utiliser un appareil photo à pellicules, du coup, il faudrait que j'en change sans aucun doute plusieurs fois. Mais j'étais de la vieille école moi, l'informatique tout ça, tout ça, c'était vraiment pas trop mon truc. Enfin, surtout avec la photo quoi. Et puis développer ses propres photos avaient quelque chose de spécial, tout seul dans sa salle noire. Enfin bref...

Je demandai aux filles de commencer un peu le numéro qu'elles faisaient d'ordinaire, quand une fille, toute habillée pour l'hiver, se planta au milieu de la pièce. Elle avait l'air absolument ravie d'être là, franchement, on lisait sur son visage qu'elle pourrait manger le premier qui lui parlerait. Je sentais, bizarrement, que ça n'allait pas être du gâteau de travailler avec une fille qui ne voulait même pas être ici. Elle était bougonne, pas du tout prête et, même si elle était très jolie, j'avais l'impression qu'elle était une vraie tête de cochon pour compléter le tableau.

Elle se mit à râler au milieu de tout le monde en demandant bizarrement pourquoi elles étaient toutes là, avec une manière très personnelle et très polie de présenter la chose. Je m'avançai au milieu des filles pour aller jusqu'à être devant elle, forcé de lever la tête, bien sûr, pour la regarder et pouvoir lui parler. Si j'avais pu la regarder en face, je l'aurais fait, mais ce n'était pas aussi simple que cela...Enfin on ferait sans hein.


- Ce sont juste des photographies ma demoiselle, rien de plus. Comme vous le voyez, nous sommes tous là pour ça et il ne manquait plus que vous. Cela vous dérangerait-il de vous préparer ? La photo avec vous toutes serait mieux si vous étiez toutes là non ?

Je reportai mon attention vers les autres l'espace d'un instant juste le temps de leur demander de se mettre quand même en place, comme elles le faisaient le soir pour leur show. Je viendrais les prendre en photos dès que j'aurais "tenté" de calmer un peu la jolie dame qui était arrivée. J'espérais qu'elle se montrerait raisonnable tout de même, bien que j'avais quand même l'impression qu'on l'avait dérangée en l'appelant comme ça en milieu de journée. M'enfin, on disait "on ne tire pas sur le messager", j'aurais aussi pu dire "on ne tire pas sur le photographe", après tout, on m'avait demandé de venir comme à elle mine de rien.

_________________
« Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Arizona S. Spleen

Arizona S. Spleen
origine dämonfeuer

◭ posts : 123
◭ arrivé(e) le : 15/10/2012
Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] Tumblr_mbk4jgMjAV1r47jkb


Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] Empty
MessageSujet: Re: Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona]   Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] EmptyJeu 15 Nov - 10:01

Cheese ! Souriez vous êtes photographiés !
Connor & Arizona

L'est content l'minimoys ?! Super... *soupire*



Non mais sérieusement ! C'était une blague, hein ?! Une bonne mauvaise blague comme je les déteste... Elles étaient toutes pomponnées et habillées en costumes de scène, depuis quand travaillait-on la journée ? Du grand n'importe quoi ma parole !
Mon regard fini par être attiré par la scène où s'affairait un jeune homme de dos, un jeune homme que j'aurais juré avoir déjà vu quelque part, à y regarder de plus près je reconnu un autre étudiant en art et relevé alors un sourcil interrogateur et entrouvais légèrement les lèvres pour demander des explications aux autres lorsqu'une voix d'homme retenti juste devant moi :

« Ce sont juste des photographies ma demoiselle, rien de plus. Comme vous le voyez, nous sommes tous là pour ça et il ne manquait plus que vous. Cela vous dérangerait-il de vous préparer ? La photo avec vous toutes serait mieux si vous étiez toutes là non ? »

Il n'y avait pourtant personne en face de moi. Personne ? Non disons plutôt que le personnage m'ayant adressé la parole, se trouvait quelque peu plus bas que je ne l'aurai imaginé. Mes yeux d'océan vinrent se poser sur un tout petit bonhomme armé d'un énorme appareil photo. Qu'est ce que ce vieux fou de patron avait encore imaginé ?! Il n'aurait pas pu le faire venir un soir de représentation plutôt qu'en pleine journée ?! Des photographies mais que diable allait il en faire ?
Si ça me dérangeait de me préparer ?! Bien sûr que oui ! Quelle question idiote, l'expression de mon visage n'était elle pas assez définie pour montrer à quel point j'étais emplie de joie de me trouver au Sweety Velvet juste après le déjeuné alors que j'avais l'après-midi même un cours de comédie ?! Si on ne m'avait jamais appris les bonnes manières, je crois que je me serai jeté sur cet homme de petite taille et l'aurai taillé en pièce, au lieu de cela je laissai échapper un petit grognement et dévoilai un quart de seconde ma véritable forme.
Je ne lui répondis strictement rien de plus et pris la direction des vestiaires le regard lançant des éclairs. Je ne pouvais pas perdre ce boulot, je ne pouvais pas me le permettre et à cause de ce pervers de patron j'allais devoir passer mon après midi ici sous les ordres d'un minimoys à l'odeur étrange et qui plus est qui allait me donner des ordres me demandant de prendre la pose ?!

Tout en continuant de pester à la fois contre le gérant du club Burlesque de la ville et du photographe dont j'ignorais totalement le nom et dont je me fichais au plus haut point à ce moment là, je me déshabillais et fourrais sans ménagement mes affaires dans mon sac de cours avant d'aller chercher en sous vêtements une de mes tenues de spectacle dans l'immense penderie prévue à cet effet dans les coulisses.
Je surpris alors le regard de l'étudiant posé sur moi, je me retournais et lui lançais un regard assassin avant de repartir aussi sec dans les vestiaires et me changer avant de rejoindre les autres dans la salle.
J'avais passé la tenue que je préférais, quitte à devoir rester ici une bonne partie de la journée autant que je porte quelque chose que j'aime ! Il s'agissait d'une tenue légère faite dans un tissu non opaque aux couleurs orangées rappelant les flammes qui laissait apparaître une bonne partie de ma peau, le tissus ondulait légèrement sur mon corps donnant une impression de finesse et de voile à chacun de mes mouvements, je m'étais également munis de mes bolas que je n'avais pas encore enflammées.

Je rejoins alors la scène en les enflammant juste avant de rentrer, aucun sourire n'avait fait son apparition sur mes lèvres, je me plantais alors devant le minuscule photographe sans prêter la moindre attention aux autres filles qui n'aimant pas le feu poussèrent des petits gémissements lorsque je passais à leurs côtés en les frôlant avec sans pour autant le toucher, consciemment ou inconsciemment qui sait après tout...

« Monsieur le photographe est-il ravi ?! Ça fera au moins une personne de plus ici. »

Je lançais un regard assassin au patron assis dans la salle qui nous observait, un sourire en coin fiché sur les lèvres, lui aussi je l'aurai bien étripé tien...
Mon attention se reporta sur le petit homme dont je scrutais la merveille qu'il avait entre les mains, un magnifique appareil argentique dont on en trouvait à présent peu et d'une qualité sans pareille. Je laissais échapper un sifflement admiratif et fit tournoyer mes bolas légèrement pour les prendre dans la même main avant d'effleurer de celle de libre la relique se trouvant entre les mains du minimoys. Ce salops de patron, il savait qu'il m'aurait avec ça hein ?!
L'air intéressée et radieux qui avait pris place sur mon visage le quitta aussi vite qu'il était arrivé, je fronçais de nouveau les sourcils et crachais discrètement un peu de graisse en l'air à laquelle je mis le feu habilement avec une de mes bolas, dessinant une trainée de feu dans les airs.
Code by AMIANTE

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Where there is desire there is gonna be a flame
where there is a flame someone’s bound to get
burned but just because it burns doesn’t mean
you’re gonna die you’ve gotta get up and try ...
Revenir en haut Aller en bas
Connor Griffin

Connor Griffin
origine ziegevolk

◭ posts : 25
◭ arrivé(e) le : 31/10/2012


Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] Empty
MessageSujet: Re: Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona]   Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] EmptyMer 21 Nov - 13:45

Cette jeune dame n'allait nullement me faciliter la tâche, aucun doute là-dessus. Elle pestait après moi, même si elle ne disait strictement rien du tout et pour toute réponse, je ne reçus qu'un grognement mauvais auquel je ne faisais déjà plus attention, trop occupé à regarder les autres filles pour faire dans ma tête des plans pour les photos. Il faudrait cependant bien parvenir à la calmer à un moment ou un autre et je n'avais pas encore d'idée pour le faire. Elle était furieuse et j'avais bien l'impression que rien du tout ne la calmerait...Elle s'eclipsa vers les vestiaires, acceptant enfin d'enfiler une tenue de scène pour la petite séance photo. Je profitai du calme avant la tempête pour surprendre quelques filles avec un flash soudain, pendant qu'elles discutaient radieuses.

Quand elle revint, inutile de dire que j'admirai volontiers la très jolie tenue qu'elle avait choisie. Les couleurs et le tissu étaient superbe, laissant voir de très jolies formes, quoi qu'un peu plates ou maigres, mais ce n'était que mon avis. Elle était véritablement enflammée, et je ne disais pas ça au sens imagé. Les bolas de feu étaient impressionnants et c'était vraiment sympa, quoi que je ne m'étais pas vraiment attendu à cela dans ce genre de club en fait. Là, ça faisait un peu cirque en fait. Mais qu'importe. Elle était toujours furieuse bien entendu et cracha littéralement quelques mots, toujours aussi mécontente. Je commençais très sérieusement à en avoir marre de me faire engueuler par cette gamine, nom d'un chien je ne faisais que mon travail et ce n'était pas moi qui l'avais forcé à venir ici en pleine journée.

Je fis la grimace en continuant de a voir d'aussi mauvaise humeur et je désespérai de la rendre un peu plus cordiale...Grimaçant et de mauvaise humeur moi aussi, je me laissai un instant aller, sous la forme de bouc que je cachais d'ordinaire plutôt bien, mes sourcils froncés, mon nez retroussés et mes oreilles en arrière. La désagréable petite fille contrariée regarda derrière moi quelques instants avant d'à nouveau faire attention à moi. Mais ce n'était pas moi qui l'intéressais, je le voyais très bien, c'était cet appareil photo qui valait une fortune que je possédais. C'était vrai que pas mal de monde posait le regard dessus et semblait plus qu'intéressé par ce petit bijou, ancien certes mais qui marchait toujours à la perfection. En quelques instants, elle était tout d'un coup beaucoup plus joyeuse et franchement, ça aurait été beaucoup mieux si elle était restée aussi rayonnante que cela. Mais bien entendu, ce ne fut pas le cas, ça aurait été trop facile sinon...

Enfin, je la mitraillais tout de même avec mon appareil photo, comme un chinois devant les grands monuments américains. Mais il fallait avouer, que même si elle était charmante, que même si les bolas rendaient bien, une fille qui ne souriait pas, ça n'était pas géniale pour les photos. Alors je m'arrêtai pour la regarder un instant, l'appareil entre les mains, un sourire sur les lèvres malgré tout. Je laissais l'appareil photo pendre à la lanière autour de mon cou, la tête penchée pour la regarder avec attention. Non vraiment, si elle ne souriait pas ça n'allait pas le faire et je craignais surtout une chose : si je lui disais que, finalement, je ne "voulais" pas d'elle...J'étais persuadé qu'elle m'écharperait. Et je n'avais pas envie de me faire dévorer tout cru par une jeune danseuse...


- Bon écoutez mademoiselle...Ok, vous n'avez pas envie d'être là, c'est bon, je crois que tout le monde a bien compris ça. Mais si vous ne faites pas d'effort pour au moins avoir l'air souriante, ça risque de durer encore plus longtemps que prévu. Et vous ne voudriez pas ça hein ?

Faire appel à son bon sens et à sa logique me semblait être le plus...sensé pour l'instant. Je pensais que cela marcherait, je l'espérais même sincèrement en fait. Sinon tant pis, elle m'engueulerait parce que je n'avais plus besoin d'elle et que je préfèrais de loin avoir des filles souriantes et heureuses pour modèles. Bon il faudrait lui dire avec un peu plus de tact que cela sans aucun doute...Mais pour l'instant, je me surprenais encore à croire que ça s'arrangerait et que tout irait bien pour que je puisse finir le travail qu'on m'avait confié.

- Et puis, je ne suis que le photographe moi, pas le patron, on m'a imposé cet horaire comme à vous, rajoutai-je en reprenant mon appareil des deux mains avec un sourire.

_________________
« Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] Empty
MessageSujet: Re: Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona]   Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Cheese ! Souriez vous êtes photographiés ! [PV Arizona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GRIMM DIDN'T LIE :: SITKA :: ◭ come and dance with me :: ◭ sweety velvet-